Qu’est-ce que l’eczéma ?

Aiguë ou chronique, l’eczéma a une origine allergique. Cette maladie de la peau est fréquente. Elle peut entraîner de fortes démangeaisons. Mais, quels sont les symptômes et comment la traiter ? A savoir que l’eczéma se manifeste sous différentes formes. Dans les prochaines lignes, nous allons faire un tour d’horizon sur cette pathologie cutanée.

Comment reconnaître l’eczéma ?

L’eczéma se caractérise par des plaques rouges surmontées de vésicules. Celles-ci provoquent de terribles démangeaisons. Il existe plusieurs types d’eczéma. Pour la forme aiguë, il y a 4 phases d’évolution. D’abord, l’érythémateuse avec rougeur et de petites vésicules apparaissent. A ce stade, les démangeaisons sont déjà intenses. Puis, elles se regroupent pour former une bulle. Chaque ouverture peut causer un suintement avec des croûtes. Le derme sera ainsi nu au niveau de la lésion. Environ une ou deux semaines après, les escarres tombent et laissent des cicatrices roses. L’eczéma peut se généraliser. Puis, il y a la dermatite atopique qui évolue en cas de poussées récidivantes ou en mode chronique. Attention ! Il est possible que l’eczéma soit remplacé, après 3 ou 4 ans, par l’asthme qui persiste à un certain âge.

Les autres formes de l’eczéma

L’eczéma de contact est une réaction d’hypersensibilité retardée. Pendant quelques jours ou années, il y a une période de latence entre la première exposition et la réexposition au produit allergisant qui a provoqué cette maladie. La plupart des patients ont du mal à croire qu’ils ne supportent pas certains produits qu’ils ont toujours maniés durant plusieurs années ou des médicaments pour traiter l’eczéma. Il est possible que les composants, surtout appliqués sur la peau, peuvent causer l’eczéma de contact. Pour éviter cela, il faudra revoir avec la personne les produits qui pourraient être la cause de son affection, tels que les phénothiazines et les antihistaminiques. Des tests épicutanés peuvent être recommandés par le médecin. Pour les eczémas par réactogènes internes, ils surviennent après la prise de l’allergène par voie normale chez une personne sensible par contact cutané avec cette substance. Enfin, il arrive que les microbes ou les champignons secrètent des produits auxquelles le patient est sensible. Il s’agit là d’une forme microbienne et mycosique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *